dimanche 1 janvier 2017

Virta - On the Run (2016)

Un jeune lecteur me signale de l'existence de Virta.
Je lui brûle la politesse, son article ne paraitra que dans le journal de demain.




https://virta.bandcamp.com

Ca déménage sans lumbago.

8 commentaires:

  1. Tiens, je m’en vais écouter ça même si ça manque de voix - j’aime les voix.

    RépondreSupprimer
  2. Tu m'en vois sans voix. J'aime bien les voix aussi, mais ça me distraie, parce que j'essaye de comprendre les paroles, et dès que mon intellect se met en branle, adieu la perception musicale directe !

    RépondreSupprimer
  3. En général, je ne comprends même pas les paroles. Et "voix", c’est large.

    RépondreSupprimer
  4. Ah oui, tu as raison, des fois c'est chanté en yaourt, ou en moldo-slovaque, ou en pakistanais, et ça me gêne moins que quand c'est en anglais, et que je veux comprendre de quoi ça cause, des fois que ça soit nigaud et que je me sois fait rouler à l'insu de mon plein gré.

    RépondreSupprimer
  5. Ah bah les paroles d icelui devrait te plaire
    "We don't make much / When I try to think / It hurts me lot / Actually, I'm nothing."
    Tu parles japonais couramment n'est-ce pas?
    https://www.residentadvisor.net/reviews/20329

    RépondreSupprimer
  6. Des fois quand ça chante en français c'est sympa aussi tiens celle-là par exemple va nous mettre à l'aise, nous détendre

    https://kerviniourecordz.bandcamp.com/track/double-jeu

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est plus convenu. Mais rigolo quand même.

      Supprimer