Max Cabanes - Dans les villages (1977-2005)


Allons bon.
Je viens d'offrir le Roman de Renart (de Forest et Cabanes) à ma femme, dans la superbe édition 30x40 que lui consacrent les Humanos et qui rend hommage aux travaux des Maitres à un prix sacrifié, et elle ne l'a même pas ouvert, persuadée que c'était un cadeau que je me faisais par son Saint Truchement... et ça me donne juste envie de relire Dans les Villages au même format.
Ca n'existe pas, c'est une édition imaginaire, pourtant le dessin de Cabanes de l'époque, ses hachures entre Gustave Doré et Crumb, c'était quelque chose.

Dans les villages ?
Quoiçé ?

Max Cabanes débute en bande dessinée au début des années 1970 dans Record (1972), Pilote (1972-1973), puis travaille comme illustrateur pour Paris Match et Lui (1974-1975) avant de créer Dans les villages, d'abord dans le fanzine Tousse Bourin (1976) puis dans Fluide glacial (1977) où il crée également diverses histoires courtes (1977-1979).
Il développe dans les Villages un dessin inspiré de l'underground extrêmement vivant.
 (wiki)

Les quatres premiers tomes des Villages racontent, sur un ton à la fois paillard et sarcastique, les tribulations de petites créatures, les Merdouzils, dans un monde peuplé d’animaux fantastiques (dont les fameuses Jôles, êtres caricaturaux tout aussi méchants qu’hilarants), mais aussi d’êtres humains dont il apparaît éventuellement qu’ils appartiennent à notre monde et qu’ils ont accidentellement rejoint l’univers des Villages pour une raison qui reste inexpliquée. Parmi ceux-ci, le Rêveur de Réalité, qui semble tenir la clé de l’existence de ce monde.


http://www.du9.org/chronique/dans-les-villages-t-5-6/


Tome 1

https://www.mediafire.com/?7713ahe0189g237

Tome 2

https://www.mediafire.com/?154czknyppuku53

Tome 3

https://www.mediafire.com/?pm257iyl99498k7

Tome 4

https://www.mediafire.com/?hvm3s2sf9nxn922

Tome 5

https://www.mediafire.com/?n92wwlunl2nwj9w


C'est prodigieusement créatif et science-fictif, même pour l'époque.

Comme je viens de le clamer chez Li-An, au niveau BD de SF, idéologiquement et esthétiquement, on se croirait revenus avant-guerre.
Heureusement qu'il nous reste les nippons pour pleurer, sans oublier Grant Morrison et Warren Ellis.
Et le vieux Serge Clerc quand il était jeune.

Commentaires

  1. Je vois les références "underground" de son graphisme mais l’undeground en question, pour se détacher des graphismes disneyiens/comics (et franco belges par chez nous) prenait modèle sur l’illustration de la fin XIXème début XXème (jusque dans les années 30 on dira). C’était une révolution par décalage.

    RépondreSupprimer
  2. Suis désolé, en bd je n'y connais rien de rein mais j'aimerais savoir si tu as déjà jeté un œil de ce côté obscur mais néanmoins contemporain et rafraichissant:

    http://lycracacolle.canalblog.com/

    RépondreSupprimer
  3. c'est ultra-référencé Mangas... c'est pas mon truc, les mangas; sinon, bel esprit de corps; je le note, et ne t'en félicite pas.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire