Veuillez nous excuser pour la gêne occasionnée

La société nous rend malade par son absence de sens, puis elle nous vend des médicaments pour abréagir les symptômes les plus gênants socialement.
Justement, je dois faire face à une grève-surprise des pharmaciens.
Plus d'antidépresseurs à se mettre dans le cornet.
Fini de rire.
Retour aux fondamentaux.
Nous cessons de diffuser jusqu'à ce que nos non-revendications soient satisfaites, ce qui risque de prendre un moment.
Plus sérieusement, c'est un peu agaçant d'avoir des idées, de les mettre en ligne, puis de revenir dessus parce que je ne suis pas allé au bout.
Ca fait sérieusement baisser ma productivité.
Je fais une pause pour finaliser mes prochains articles avant diffusion en prime time.
Comme je le lis ici, "Vouloir nous brule et pouvoir nous détruit, mais savoir laisse notre faible organisation dans un perpétuel calme".


Franchement, des fois je ferais sans doute mieux
de regarder la télé plutôt que de débloguer.


Commentaires

  1. Oui mais nous on te lit !
    Alors reviens vite.

    RépondreSupprimer
  2. Y a p-t-être mieux à faire que de regarder la télé.

    RépondreSupprimer
  3. C'est vrai, surtout quand c'est Télé-Warsen qui rediffuse ses blagouzes. Je sais pas toi, mais moi il me saoule carrément.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. M'non mais ça fait moins longtemps que toi que je le pratique... y a pas encore l'effet lassitude... J'te'l dirais si un jour ça vient...

      Supprimer

Enregistrer un commentaire