H-F_T : A_S_S (1984)


J'ignore pourquoi, parmi la communauté des mangeurs de disques, on trouve très peu de HFT à downloader.
Je pense que tout le monde se retient de dépouiller le maitre de ses revenus patrimoniaux. 
Au cas où le Grand Cthulhu (chapeau pointu) vienne lui faire un deuxième trou.
Une arrivée d'air chaud.

Comme je le disais chez Daniel, Thiéfaine fait ici l’apologie de la picole, du blasphème etc… sur des musiques endiablées, au milieu d’un lacis de putains de guitares flamboyantes et ténébreuses, de rythmiques sépulcrales, d’infra-basses séminales, et je me suis aperçu en le réécoutant récemment que je n’avais plus de grief contre ce Néonomicon sonore glauquissime et toutes les conneries que j’ai pu faire en l’écoutant, lorsque j’étais plus jeune et plus influençable.

De plus, Hubert-Félix s’est depuis racheté une conduite intérieure avec crucifix sur le volant, chant de psaumes dans les vide-poches, etc… Je galèje, mais c’est presque ça.
Et je n'accroche plus à ses disques comme avant.
C’est comme s’il avait entrepris un douloureux chemin de rédemption, en fonction de ses moyens du moment, pour réparer les torts qu’il a eus envers des millions d’ados mal dans leur peau et qui se sont livrés sur son invitation à de désastreuses expériences avec des produits et des relations toxiques au-delà du décibel dicible.
Donc voilà un gars qui avait sans doute au départ un potentiel de nuisance spirituelle plus élevé que le coma des mortels, même en considérant l’échantillon statistique peu représentatif des artistes maudits, et je n’ai pas eu à lever le petit doigt pour que les choses évoluent favorablement, même si ça a pris 30 ans.
Le bourgeois a-t-il plus de possibilités de s’éveiller que le Léon Bloy softcore que fut Thiéfaine dans cette incarnation de 1984 ?
Ont-ils vraiment besoin de mes prières, alors que je ferais mieux d’aller faire ma méditation de pleine conscience en vue de l’interro-surprise de demain matin ?
Ces questions méritent-elles vraiment l’encre virtuelle que nous répandons à leur endroit ou à leur envers ?
Les passants qui mourront après-demain sous les balles des zombies daechifiés regretteront-ils pendant leur courte agonie de n’avoir pas su, ou si mal, aimer leurs semblables, leurs frères ?
et de qui se moque-t-on ici, franchement, je vous le demande ?

Daniel :
Je pense que Thiéfaine a eu beaucoup d’occasions de souffrir dans sa vie (…) La souffrance, ça fait réfléchir. J’ai eu moi aussi ma période Thiéfaine, il y a 30 ans…

JW : 
Ok mais pour une part, sa souffrance était auto-infligée (addictions vécues comme un moindre mal et érigées comme paravent quand on ne peut affronter le pire, ce qui nous ferait quand même un bien ouf… après un certain travail devant lequel souvent on recule)
Ca compte ?

Daniel :
Il me semble que quand on est jeune et qu’on voit arriver le succès, on n’a pas la moindre idée de ce qui nous attend. Je n’ai jamais été une star internationale, mais si on se met à y réfléchir un peu, je pense que ça doit ressembler à “Descente dans le maëlstrom” d’Edgar Poe.

J'ai trouvé une chronique très correcte et instructive sur l'album, heureusement que j'avais rédigé la mienne avant.

http://clashdohertyrock.canalblog.com/archives/2012/02/03/16762526.html

Et le disque pour manger avec.

http://www.mediafire.com/download/53zwl54j11jwii1/HFT_ASS.zip

Commentaires

  1. Ça vaut pas Tentation par Ringo Willycat.

    RépondreSupprimer
  2. C'est vrai que HFT n'atteint pas les mêmes sommets.
    Mais Ringo n'a jamais creusé aussi profond.
    A eux deux, ils auraient pu récurer la maison du sol au plafond.
    Le destin a voulu qu'ils n'enregistrent jamais ensemble.
    _______

    ... ce que je ne m'explique pas, c'est que Ah ! Lambieg Sortie Sud a perdu le pouvoir de me nuire, et pourtant je l'écoute quand même.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était un phénomène de notre adolescence Thiéfaine, ça accompagnait une époque en mouvement, la légalisation en Espagne, Amsterdam, les 1ers débats politiques sur la drogue comme phénomène de société et aussi l'arrivée de la gauche au pouvoir qui donnait à espérer une évolution sur le sujet.
      Avec ses chansons imprégnées de défonce, il était raccord avec tout ça et on avait comme une sensation de participer à un truc secret et vaguement dangereux. Subversif, d'apparence.

      Dans les faits...rien ))))) Les politiques sont passés à côté du rendez-vous avec la jeunesse et ont préféré refiler des subventions pour qu'elle regarde ailleurs plutôt que de s'adresser à elle. Et Thiéfaine a entamé son intégration dans la normalité en visitant les Zénith. La suite est affaire de nostalgie.

      Perso, j'ai du mal avec sa voix, trop déclamatoire et pompeuse même si le triptyque Dernière balises (surtout), Soleil et Alambic m'a quelques temps servi de bande son au moment de leurs sorties.

      Je dois dire que je ne suis pas très rock français et qu'à part Bashung je trouve que souvent il y a une part de ridicule et un manque de naturel dans l'emphase "poétique" que se donnent nos chanteurs. Trop de Jim Morrison et pas assez de Gene Vincent dans le dosage.

      Supprimer
  3. "Trop de Jim Morrison et pas assez de Gene Vincent dans le dosage". Ca c'est pour le dosage américain ! Des estomacs sensibles !
    Gene Vincent, c'est la posture !
    Moi il me faut une nourriture d'hommes.
    ;-))
    Sinon , je partage ton analyse du rendez-vous manqué entre le gouvernement et la jeunesse, qui s'est soldé par la rencontre entre la jeunesse et un sac de colle Uhu.
    Finalement, mon préféré de Thiéfaine, le plus poétique et le plus perso, avant qu'il chope des parasites sur l'antenne, c'est "Autorisation de délirer".
    Merci de ton partage.

    RépondreSupprimer
  4. N'hésite pas à nous balancer du HFT, je suis preneur !!!

    RépondreSupprimer
  5. Ce serait avec plaisir, mais je pense qu'il y a une malédiction ancestrale qui s'exerce contre les dealers de HFT. Je ne puis m'acquitter d'une dette envers la mafia en allant revendre mes pizzas à la pizzeria Cosa Nostra du coin de la rue.
    Et mon planning est bouclé jusqu'à la fin de l'année, et vu la gueule de mes biorythmes, je pense me refaire hospitaliser dès le 1er janvier 2016, histoire de commencer l'année sous de bons hospices.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si la mafia t'emmerde, préviens-moi… j'ai quelques vieux potes Hells Angels qui étaient à Altamont en 69 !!!!!

      Supprimer

Enregistrer un commentaire