Gillian Welch : Hell Among The Yearlings (1998)


Style:
Folk Rock, Country Rock

Evidemment, c'est une musique assez simple (et que je trouve assez pure, sans vouloir remuer le couteau ethnique dans la plaie existentielle de nombreux lecteurs de ce blurg) à base de voix féminine et de guitare en bois.
C'est tranquille, quoi.
D'ailleurs, j'espère qu'il pleuvra sur les métalleux du Hellfest la semaine prochaine.
Quand tu joues du hard sous la pluie, un arpège négocié trop vite sur les cordes du haut, et tout le monde s'électrocute.
http://www.mediafire.com/download/ogjfj1afgd3ze6y/GW_HATH.zip


Commentaires

  1. Tu veux perdre le seul métalleux qui visite encore ton blurg ?!?!?
    Heureusement que tu nous (me) propose encore une superbe galette garantie sans OGM !
    Mais fais gaffe quand même !!!!! ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Le métal est une musique plus agréable à jouer qu'à écouter. J'y peux rien. Mets-toi au dark ambient ou au harsh noise chez http://novaexpressmusique.blogspot.fr, après tu trouveras que le hard c'était de la flotte !

    RépondreSupprimer
  3. ça a toujours été de la flotte (avec un petit arrière goût de vomi, si je puis me permettre)

    RépondreSupprimer
  4. Ben, c’est surtout que c’est des gens qui miment la colère (pour la plupart) sans vraiment la ressentir. Pour le fun et/ou de l’argent.
    Et comme chacun sait, « La colère, l’orgueil etc ne sont pas les conséquences de la bêtise ou de quoi que ce soit d’autres, elles sont un feu qui s’élève. Je ne sais plus qui disait que le Mal a des apparences trompeuses. Ce feu semble nous remplir mais quand il retombe, il nous laisse plus vide. On notera le rapport avec la sexualité où beaucoup d’hommes se retrouvent vides après le rapport, ce qui indiquent qu’ils étaient dominés pendant l’acte par la colère et non par l’amour. Il ne s’agit pas forcément d’une colère consciente mais d’une énergie qui est exactement la même que celle qui s’élève quand on est en colère. Celle de l’amour se présente aussi comme un feu, mais dont les effets ne sont étrangement pas les mêmes. »
    http://johnwarsen.blogspot.fr/2008/06/rdemption-de-lobjet-fascinatoire-vieil.html
    Par ailleurs, « On ne peut pas dire "je suis quelqu’un de bien" puisque ce serait s’affirmer contre le mal, ni "je suis quelqu’un de mal" puisque ce serait s’affirmer contre le bien. Si on affirme une valeur, on donne à la valeur opposée une valeur finalement supérieure à celle qu’on affirme. Par exemple, la vraie valeur de Sade, c’est le bien. Il n’existe que par l’opposition au bien, le bien est la condition sine qua non de son existence. De même, celui qui a besoin de chasser les démons se définit par rapport au mal et reconnaît implicitement que le mal lui est supérieur. »
    http://johnwarsen.blogspot.fr/2008/06/deux-prambules.html
    Le schtroumpf à lunettes empalable.
    Ah tiens apparemment j'ai aussi écrit des trucs persos sur la colère
    http://johnwarsen.blogspot.fr/2015/12/la-colere-des-justes.html

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire