vendredi 12 décembre 2014

Donis - Švilpiai (2002-2007)

Je m'aperçois que je n'ai jamais posté cet album de Donis, hypnotique, envoûtant, mystérieux, en un mot splendide, et dont l'écoute jamais ne me lasse.
Je donnerais tout Steve Roach, tiens.
Dommage que personne ne soit intéressé.
Redécouvrir ce disque, c'est comme rencontrer par hasard une femme qu'on a beaucoup aimée il y a longtemps, et s'apercevoir qu'elle n'a pas pris une ride, et que les doux sentiments qui nous unissaient sont restés intacts, indépendamment de la personne qui les avait suscités.
Je ne comprends pas pourquoi je me retrouve avec deux versions de l'album : celui que j'ai acheté en Lithuanie en 2007, qui n'a qu'une piste qui mesure 54:26, et celui que j'ai téléchargé, découpé en 7 morceaux, manifestement issu d'autres prises.
Apparemment, Donis c'est même pas son vrai nom : il s'appellerait Donatas Bielkauskas.
Donis is Lithuanian ambient, neofolk and experimental music project created by multi-instrumentalist from Klaipėda Donatas Bielkauskas. 
He was also member of electronic music projects Wejdas, Notanga, Ha Lela, Eirimė. 
Mais qu'est-ce qu'on s'en fiche, quand la musique est bonne ?
il existe apparemment aussi de source sûre dans les milieux autorisés 4 versions de l'album.
C'est à y perdre son lithuanien...
Aahh, ça y est, j'ai pigé : la version physique que je possède, et qui me possède aussi, c'est la version 2, et celle découpée en 7 fragments, c'est la version 1 de discogs.
Recorded in Klaipėda, Lithuania 2002 - 2007. 
The music was performed with authentic clay whistles made by Lithuanian sculptor Antanas Mončys. 
La sonorité tirée de ces étranges pipeaux d'argile ne cesse de me ravir, et en même temps, comment on ferait sans internet ?
Dieu me préserve d'avoir à faire un jour prochain un choix déchirant entre pipeaux d'argile et internet.
Que de fascinantes mélopées, quand même.
Bon, j'ai mis les 2, comme ça vous pourrez comparer.

 
la pochette originale du disque
que j'ai acheté avec mon argent 
et apprécié avec mes oreilles


Donis après sa visite du site de Roswell :
la version 2 de l'album éponyme.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire