lundi 25 janvier 2016

Aidan Baker - Dualism (2016)

Dualisme : 

 1/ Disque de Aidan Baker normal
 
 2/ Disque de Aidan Baker anormal
 


 Y'en a qui se sont retrouvés en camp pour moins que ça.

5 commentaires:

  1. L'un et l'autre me donnent une furieuse envie de me suicider… ou d'avaler une douzaine de petits-suisses cul-sec !!!

    RépondreSupprimer
  2. "une furieuse envie de me suicider", ça me fait marrer. J'ai parfois envie (très) de me suicider, et c'est tout sauf furieux. Ca tient plus du suintement. Un peu comme Aidan Baker.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faut quand même être furieux envers soi-même pour avoir envie d'en finir. Heureusement, la jolie voix de Lauren m'a furieusement rendu la joie de vivre !!!!!

      Supprimer
  3. Si tu attends de l'autre qu'il te rende la joie de vivre, t'es pas sorti de l'auberge espagnole.
    "(...) Bref, le dépressif chronique (au moins 90% du public des sanghas), manquant d'identifier la Joie comme élément fondamental de la pratique, est capable de tout foirer en s'imaginant réussir. Donc, la conclusion de cela, c'est de dire que si ce qui vous a amené au bouddhisme, c'est le dégoût de la vie, la culpabilité, et l'auto-punition, il y a quelque chose à réviser d'urgence. Il qu'il ne s'agit pas simplement de devenir "content", car tout le monde prétend être content tout en étant extrêmement mécontent, mais d'identifier le mécanisme qui interdit d'être heureux. Mécanisme qui s'apparente à un coffre-fort de la Banque de France (avec la Joie à l'intérieur). "

    RépondreSupprimer