mercredi 1 juillet 2009

Careful with this blog, Eugène


J'étais en train de m'extasier sur un bootleg de Pink Floyd de 1969 au son nickel chrome qui vient de sortir sur tous les sites de téléchargement
et puis je me suis rendu compte qu'il y avait des malades qui l'avaient mis
(et qui en avaient plein d'autres )
si vous êtes aussi lâches que moi, vous vous gaverez jusqu'à plus soif
à moins que, faisant reculer les bornes de la veulerie, vous me dénonciez à la kommandantur comme le permet la nouvelle loi :

Le ministère de l'Intérieur vient de mettre en place un système permettant de signaler tout délit sur Internet en particulier les usurpations d'identité. Publié samedi 20 juin au Journal officiel, le service propose une importante base de données de délits retrouvés sur le web. Dénommé Pharos (Plate-forme d'harmonisation, d'analyse, de recoupement et d'orientation des signalements), le système permet à tout internaute de signaler anonymement un délit, ensuite transmis aux services de police. Pour accéder à Pharos, il suffit de se rendre sur www.internet-signalement.gouv.fr
"Signaler des sites ou des contenus contraires aux lois" Le site, selon l'arrêté du Journal officiel, permet "aux utilisateurs et acteurs d'internet, et notamment aux internautes, fournisseurs d'accès et services de veille étatiques, de signaler, sans préjudice du respect dû aux correspondances privées, à l'Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l'information et de la communication (OCLCTIC) des sites ou des contenus contraires aux lois et règlements diffusés sur Internet". Le "traitement automatisé de données à caractère personnel mis en œuvre par l'OCLCTIC" est destiné à traiter les signalements transmis par les utilisateurs et acteurs d'Internet : recueil centralisé des signalements, réalisation de rapprochements, orientation vers les services enquêteurs compétents. Au cours du premier mois de fonctionnement, près de 300.000 internautes se sont connectés à la plate-forme de signalement."

1 commentaire: