dimanche 1 avril 2012

[ Repost ] Emmanuel Booz - Dans quel état j'erre (1979)



Nul n'est prophète en son pays :

Ce disque a d'abord été redécouvert en anglais (je me demande bien ce qu'ils y ont compris, les rosbifs) :

"Dans Quel Etat J'Erre ranks among the best French progressive rock albums that have not seen the light of day on CD format. (...) This is progressive rock at its finest, the melodies are anything but obvious and seem uncommonly researched, the structures are often constantly in motion, changing from measure to measure, and there is a palpable sense of adventure. It's no surprise that Booz's vocal work here is the closest to Ange of the four albums, but even Ange never created a work of such obvious dissonance and experimentation. In fact the only albums even close to this amazing work of art only hint at the edges, such as the eponymous album by Arachnoid or the weird vocal experiments of Philippe Doray. It's an amazing success, particularly in that it belonged more to the progressive rock tradition of a few years earlier rather than that of the digital 80s."
(source)

Je ne m'inscris pas en faux, à l'écoute et la réécoute de ce croisement entre un King Crimson énervé, le gauchisme nihiliste français (alors à son apogée historique), plus des éléments irréductibles à tel ou tel courant.

Oeuvre de franc-tireur, oeuvre maudite, entendue à l'époque parce que diffusée par l'éclectique et courageux Jean-Louis Foulquier, condamnée à traverser le Temps et l'Histoire comme une balle de 6,35 à travers les cervelles incrédules des auditeurs muets d'horreur.

J'ai un ami guitariste qui a enregistré avec lui des maquettes assez flippées et très puissantes dans les années 80, mais rien n'est jamais sorti du studio.

[ Edit mars 2012 ]

ah tiens ça y est, ça commence à sortir...

On peut l'écouter ici, je l'ai acheté , et par le plus grand des hasards, la remarquable édition du DVD est enrichie de certaines maquettes enregistrées avec le Dédé (sans Mireille) des derniers articles en date.

Etonnant, non ?

11 commentaires:

  1. http://www.megaupload.com/fr/?d=1Z5HE6US

    RépondreSupprimer
  2. En cherchant BULLDOZER, je suis arrivé chez toi,d'abord un grand merci pour cette perle, et surtout ne change rien je repasserai de temps en temps afin de glaner un peu de tes humeurs!!!!

    RépondreSupprimer
  3. Le progrès ne vaut que s'il est partagé par tous, mon adjudant. Le repli nostalgique aussi.

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour,

    Pour plus d'actualité sur Emmanuel Booz, rendez-vous sur son blog et son MySpace (tous deux réalisés avec le concours exclusif de l'artiste).

    Infos, promos, paroles et musiques en libre consultation.


    Blog : http://mbooz.blogspot.com/

    MySpace : http://www.myspace.com/emmanuelbooz

    N'hésitez pas à laisser vos commentaires.

    RépondreSupprimer
  5. merci pour cette perle rare
    j'avais découvert il y déjà quelques années sur le net, surprenant et bien trippant .

    RépondreSupprimer
  6. Ca ressort très bientôt, avec des inédits qui arrachent tout, comme signalé par le collèque ci-dessus.

    RépondreSupprimer
  7. et voilà, encore une oeuvre géniale représentant une véritable honte en ce qui concerne sa non-existence en CD... comme le Manset 72 (pour celui-là, merci Puzzled Oyster, j'ai vu que t'avais le bouzin en lien), "Pouvoirs" (l'aurais cherché, celui-là, en vain...)
    m'enfin, wait and see pour des ressorties éventuelles !

    RépondreSupprimer
  8. Lis moins vite : le CD existe, je l'ai ach'té y'a 3 semaines. Y'a le lien dans l'article pour faire pareil.

    RépondreSupprimer
  9. Ah, sorry ! Enfin, je voulais dire par là qu'on ne le trouve pas dans la FNAC du coin, quoi...

    RépondreSupprimer
  10. Article sur Booz paru dans "Rock 'n Folk" de mai 2012
    Voici un article paru dans le magazine "Rock 'n Folk" de mai 2012, écrit par Philippe Thieyre, concernant les trois albums d'Emmanuel Booz, "Le Jour où les Vaches...", "Clochard" et "Dans Quel Etat j'Erre". Un petit ajout concernant des bonus tracks parus sur ces rééditions ont été rajoutées par votre fidèle serviteur.



    Emmanuel Booz

    "Le Jour où les Vaches.../Clochard/Dans Quel Etat j'Erre"

    Musea

    "Le jour où les vaches auront du poil aux dents/Je rirai peut être comme un dément..." Ces paroles situent déjà l'homme parmi les grands allumés du rock français, de ceux qui se moquent des conventions et ne se préoccupent ni de la justesse de la voix, ni du format standard des chansons. Emmanuel Booz hurle ses questions existentielles à la face de la société en bâtissant des architectures sonores incroyables, sans jamais craindre l'outrance ni céder à la tentation du bon goût ou de la mesure. Après "Au Restaurant d'Alice", adaptation française d'"Alice's Restaurant", en 1969, Booz va sortir, respectivement en 1974, 1976 et 1979, ces trois albums aujourd'hui réédités par Musea, agrémentés de bonus tracks sur chaque édition, produits par Gérard Doustin, hormis "a quoi tu songes" et "faut changer le numéro", où il est accompagné par la fine fleur du rock progressif français, n'hésitant pas à se lancer dans des morceaux de seize minutes. On peut être irrité par sa diction ou sa grandiloquence, sa liberté est cependant unique et les arrangements, par moments, somptueux. De nos jours, écouter ces trois disques est une oeuvre de salubrité publique.

    Philippe Thieyre

    RépondreSupprimer
  11. Merci !
    J'ai appris à lire dans Rock et Folk dans les années 70.

    RépondreSupprimer