jeudi 12 février 2015

Guy Béart - La Vérité (1968)



Au soir du 17 janvier 2015, Guy Béart a fait ses adieux sur la scène de l'Olympia, devant un parterre trié sur le volet du temps de vieillards décatis dont le sang n'a fait qu'un tour dans son sac en entendant leur idole entamer cette antienne virile :

"Le premier qui dit se trouve toujours sacrifié 
D'abord on le tue 
Puis on s'habitue 
On lui coupe la langue on le dit fou à lier 
Après sans problèmes 
Parle le deuxième 
Le premier qui dit la vérité 
Il doit être exécuté. "

Rappelons aux plus jeunes de nos lecteurs qu'il s'agit d'une chanson non seulement à texte, mais à chute, et que le dernier couplet se fredonne ainsi, en tout cas dans les versions live, la version studio présentée plus bas est celle de l'enregistrement original de 1968, qui ne comportait pas cette strophe  rajoutée postérieurement par le chanteur entretemps enhardi par la liesse générale qui entourait ses performances devenues mythiques) :

"Ce soir avec vous, j'ai enfreint la règle du jeu
J'ai enfreint la règle des moineaux, des aigles
Vous avez très peur de moi car vous savez que je
Risque vos murmures, vos tomates mûres
Ma chanson a dit la vérité
Vous allez m'exécuter !"

Malheureusement, aucun djihadiste n’était de permanence dans la salle ce soir-là.
Ils étaient tous en RTT.
Guy Béart a donc pu regagner son domicile sans encombre, avec le sentiment du devoir accompli.
Bien joué, Guy !


référence discographique et illustration :

http://www.discogs.com/Guy-Béart-La-Vérité/release/2756325

Le disque :



Episodes précédents :

http://jesuisunetombe.blogspot.fr/2014/08/les-annees-beart-volume-4-1965-66.html

http://jesuisunetombe.blogspot.fr/2009/12/guy-beart-nest-pas-mort.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire