samedi 30 novembre 2013

Steven Wilson fait des covers (2010)


La liste des titres est plus ou moins .
C'est plus ou moins réussi, d'ailleurs, mais ça valait le coup d'essayer.
Y'a que ceux qui font rien qui se trompent jamais, et encore.









vendredi 29 novembre 2013

Steven Wilson remixe Yes (2013)

Je n'ai jamais vraiment écouté Yes, ou alors trop tard, en 79 avec leur retour assez bling-bling "Owner of a lonely Heart".
Je vais me rattraper.
En avant vers le passé et au-delà !

part 1
part 2
part 3
part 4

jeudi 28 novembre 2013

Geof Darrow - Shaolin Cowboy saison 2 (2013)




Geof Darrow est un grand malade, mais c'est aussi un gentil géant, qui a fait une entrée très remarquée dans la BD au milieu des années 80 par une collaboration avec Moebius et une autre avec Frank Miller, et qui m'a fait une jolie dédicace sur le portfolio La Cité Feu au festival d'Angoulème cuvée 1986.
En BD, il se fait rare et cher.
En l'absence de scénariste, il enfile des dingueries, voici déjà la seconde saison de Shaolin Cowboy alors que je n'ai pas fini de lire la 1.
C'est gravement n'importe quoi, bien que ce soit dessiné avec une implacable précision.









mercredi 27 novembre 2013

Cass McCombs - Big Wheel And Others (2013)



J'ai lu,
j'ai cru,
j'ai ouï,
j'ai joui.

Et pourquoi sur "je suis une tombe", hein ?
Ben, passque McCombs has stated that his tombstone will read "Home At Last."
;-)

mardi 26 novembre 2013

Master Musicians of Bukkake – Far West (2013)

"What we have here, post-Totem, is a heady brew of Middle-Eastern and Central Asian influences, infused with post-folk, psych-rock and ambient drones. Listening to the whole record in one sitting is liking meditating in the Himalayas – thoroughly uncomfortable at times, but ultimately incredibly rewarding. It transcends the normal realms of ‘music’ as a concept, instead delivering a therapeutic salmagundi that flows through your soul."

Comme disait l'amère Denis, ça c'est vrrraaaiii, ça !
http://exystence.net/blog/2013/06/06/master-musicians-of-bukkake-far-west-2013/

Esotérisme, performances scéniques au-delà du connu, inconcevable originalité de l'expression artistique malgré les ombres appuyées de Godspeed You Black Emperor et des Residents...

lundi 25 novembre 2013

Riteurn Tou Ze Dark Saïde Of Ze Moule (2006)

Sans doute que Steven Wilson était tout grognonou d'avoir été évincé du projet "Return to the Dark Side", et que c'est pour ça qu'il est parti à remixer les Classiques du prog rock.

Bon, je le mets là dans l'espoir de contribuer au GRAND JEU SANS FRONTIERES DES BLOGUEURS MANGEURS DE DISQUES # 7  dont  je me suis exclu moi-même.
Dans la série "usé jusqu'à la corde", il se pose un peu là, çui-là.

Dans le Tribute que je vous propose, il y a quelques bons moments, mais surtout du beau linge : Malcolm McDowell, l'acteur qui jouait dans Orange Mécanique et que j'ai tendance à confondre avec  Roddy Mc Dowall, qui pour sa part jouait le Docteur Cornelius dans la Planète des Singes, et non les bouche-trous dans Banane Mécanique, d'ailleurs sur le disque en hommage ils ne font que singer l'original, c'est l'éternel problème : tu fais un Tribute trop près du modèle et on blâme ta veulerie, tu t'en éloignes par nécessité créatrice et on te flingue pour trahison, quelle connerie la guerre Barbara.

dimanche 24 novembre 2013

Steven Wilson se la pète grave


Non content d'incarner aujourd'hui quasiment à lui tout seul le meilleur espoir des fanas nostalgiques du rock progressif dans ce qu'il avait de meilleur en sortant des disques assez inspirés, depuis qu'il est descendu de son arbre à porc-épiques monsieur Wilson s'est mis en tête de remixer ses glorieux aînés, et non des moindres.
http://stevenwilsonhq.com/sw/product-category/classic-album-remixes/

Qui saura me dire où l'on pourrait écouter ça ?

samedi 23 novembre 2013

Eric Bibb - Brothers in Bamako (2013)

J'aurais sans doute préféré les sisters in Bamako, mais je n'ai pas été consulté.

Sa reprise de "Blowin in the Wind" est confondante d'intelligence et de beauté, et le reste est Allah venant.

http://www.israbox.com/1146432693-eric-bibb-habib-koite-brothers-in-bamako-2012-flac.html

vendredi 22 novembre 2013

Babx : Je ne t'ai jamais aimé, et c'est pas aujourd'hui que je vais commencer

Je ne t'ai jamais aimée by Babx on Grooveshark
Au delà du traumatisme de m'être vu aller à la Fnac de toute urgence acheter un disque de ce qu'il faut bien appeler de la variété française après avoir entendu "Je ne t'ai jamais aimé" à la radio, et de l'avoir gravement apprécié, il reste d'incontournables questions : comment Babx le surdoué, allaité à la mamelle de Ferré et de Brel (ne partez pas !)  peut-il vivre aujourd'hui de son art, avec la désaffection globale dont souffrent les véritables auteurs-compositeurs interprètes dignes de ce nom, porteurs de trop de Sens dans une époque qui n'en réclame guère, sans parler des couillons qui mettent en ligne ce qu'ils pensent être le tout meilleur de ses chansons sur ses trois albums sortis à ce jour et qu'on suppose promis à une diffusion confidentielle ?
A moins que comme Alain Delon, il soit une star au Japon.
Et pourquoi cette écriture et ces arrangements si souvent proches de Tom Waits, alors qu'en France, on a Charles Dumont, Gilbert Bécaud et Francis Lalanne comme modèles indépassables ?

Bon, je n'ai pas mis "Naomi aime" sur la compile, même si c'est le plus incisif portrait de princesse blackette que j'aie entendu à ce jour, mais le coeur y est.
Naomi aime by Babx on Grooveshark

http://www44.zippyshare.com/v/65374856/file.html

jeudi 21 novembre 2013

Califone - Stitches (2013)


Bi bop et lu , écouté ici.

Lumineux, apaisé et pour tout dire rafraichissant.

mardi 19 novembre 2013

The Wingdale Community Singers - Night, Sleep, Death (2013)

Beaucoup moins cafardeux que le titre et la pochette ne le laissent présumer, voici un groupe choral de néo-folk qui accompagne idéalement les dimanches après-midis passés au coin du feu à trier les champignons ramassés sur Internet.




http://turbobit.net/download/free/dw7fgwtn3ch7

lundi 18 novembre 2013

These New Puritans - Field of Reeds (2013)


Après la débauche d'hier, un rappel à l'ordre et à la musique des sphères.
Paradoxalement, ces nouveaux puritains ont la citrouille assez félée pour laisser entrer la lumière.
Lu dans les Inrocks :
A l’époque de Beat Pyramid (2008), ils n’avaient que 18 ans et certains leurs collèrent une étiquette post-punk (synonyme : fourre-tout) en raison d’une lointaine filiation avec d’anciens maîtres en convulsions comme The Pop Group ou The Fall. Le virage amorcé avec le prodigieux Hidden(2010) les a entraînés vers des horizons moins encombrés de références, même si à l’occasion de Field of Reeds les noms de Talk Talk ou de Robert Wyatt, voire des Nits de la période Ting, auront servi de repères à l’intérieur de ce qui s’impose d’évidence comme un chef-d’oeuvre déboussolé et grandiose. Jack Barnett se refuse toutefois à parler de “mutation”, préférant le terme plus doux d’“évolution”. “Le vrai changement, c’est qu’auparavant je me sentais à distance de ma musique, il y avait comme un mur entre elle et moi. J’ai l’impression que ce mur a volé en éclats et que je vis en permanence à l’intérieur de ces chansons, qu’elles m’habitent en retour totalement, parfois jusqu’à la déraison.”

Du Wyatt, oui, du Talk Talk période Spirit of Eden, oui, et puis ce sont des jeunes, aussi, ça fait du bien.

dimanche 17 novembre 2013

The Inspector Cluzo - The 2 Mousquetaires of Gasconha (2013)


Aimé Lacapelle meets Grand Funk Railroad !!!


Ce que tous les autistes cyberguiks dans mon genre, retranchés dans leur veulerie narcissico-déficiente et leur lâcheté soi-disant participative, échangiste et post-moderne n'auront plus jamais : la patate de l'inspector Cluzo.



http://www.theinspectorcluzo.com/


http://www59.zippyshare.com/v/92322978/file.html

samedi 16 novembre 2013

Nils Petter Molvaer & Moritz von Oswald : 1/1 (2013)




J'ignore tout du succube de l'électro ramollo qui s'est accouplé sous mes oreilles avec Nils Petter Molvaer.
Il parait que Moritz von Oswald est connu internationalement pour des pièces publiées sous les pseudonymes de Rhythm & Sound, Basic Channel ou Maurizio.
Ca grouille, ça downbeate et ça bloblotte donc derrière Molvaer, mais moins que d'habitude. C'est plus nu, avec les fils électriques qui pendouillent au plafond de grandes pièces vides et livides, dont les baies vitrées donnent sur l'amer du Nord (côté Ouest) et l'hagard de l'Est (côté Sud).
C'est donc un peu plus reposant.
Et ça peut se danser en club, les amis !



Juste après la naissance de leur premier enfant.
C'est-y pas mignon ?


vendredi 15 novembre 2013

King Crimson : l'éternel retour en 2014 (mais à un moment donné, il faut savoir se retirer)

http://psychedelicsight.com/king-crimson-returns/


J'aime bien la façon dont Adrian Belew raconte son éviction de cette future épopée en déambulateur façon âge tendre et têtes de geeks : “after 32 years I am no longer in King Crimson.”
He said Fripp “informed me in an email that he was starting a seven-piece version of the band. He said I would not be right for what the band is doing.
La classe américaine.





Il omet de préciser qu'on l'a vu 2 ans plus tôt refuser la proposition de Robert Fripp de reformation du groupe.
 (cf cette photo accablante, lors d'une garden-party en 2010) 
Se poser ensuite en victime des crises de stalinisme de Bob Fripp, c'est un peu facile, môôôsssieur Astérix.
Bon, je rigole, mais j'espère qu'il ne m'arrivera pas la même mésaventure, que ce soit à la maison ou au bureau. Des fois, ça me hante. Surtout quand je fais tout pour que ça arrive.

Mieux vaut réécouter les incunables de 1973 :

http://jesuisunetombe.blogspot.fr/2012/11/jirai-pisser-sur-ma-tombe-king-crimson.html